“Peu de Progrès” En Chine-etats-unis négociations Commerciales en Dépit de l’Espoir Matinée Rapport

Heures après Bloomberg a rapporté que Pékin et Washington sont de travail le sens d’une reprise des pourparlers sur le commerce, le Wall Street Journal rapporte que les deux pays ont “encore à faire des progrès significatifs” aller de l’avant à partir d’une impasse, que la prochaine vague de NOUS, les tarifs sont mis à frapper dès mercredi.

Le Secrétaire au trésor, Steven Mnuchin et les émissaires Chinois Liu He et leurs états-majors continuent à parler d’une possible réunion, ont indiqué des responsables dans les deux capitales, mais les discussions restent à un stade très préliminaire. Les deux côtés font valoir que c’est à l’autre de faire le premier pas, après plusieurs préliminaire Chinois offre, impliquant principalement l’achat de plus de marchandises AMÉRICAINES, ont été rejetées par le Président de la Trompette comme inadéquates.

Les deux parties ont convenu que leurs offres initiales n’étaient pas une base solide pour la poursuite des négociations, selon un membre de la branche AMÉRICAINE de la communauté de suivi les débats. Ceux qui sont inclus les Chinois offre pour acheter plus d’exportations des états-UNIS, et la demande aux états-UNIS que la Chine essentiellement de la ferraille de la politique industrielle qui a transformé en une puissance économique, la haute direction a déclaré. –WSJ

Les Stocks d’abord tombé sur le “manque de progrès significatifs” titre mais le fait d’être en fin de mois, ils ont haussé les off qui plongent dans la proximité:

“Ils sont inutile de jeter des idées et de la rhétorique,” la direction a déclaré. “Ils essaient de trouver ce qui pourrait être sur un ordre du jour et ce qui pourrait être une solution.”

Mnuchin dit au cours de la semaine dernière réunion du G20 à Buenos Aires que son équipe et les membres de la délégation Chinoise s’étaient engagés dans le “bavardage”, tandis que d’anciens responsables AMÉRICAINS, dont l’ancien Secrétaire au Trésor, Hank Paulson (Mnuchin de l’ancien patron de Goldman Sachs), ont exhorté Washington et Pékin pour aller de l’avant avec les négociations dès que possible.

La semaine dernière provisoire de l’accord de commerce avec l’Union Européenne a incité l’Atout de l’administration, après que les deux parties ont convenu de passer par l’Organisation Mondiale du Commerce pour gérer le vol de propriété intellectuelle des cas, le gouvernement de la pression sur les entreprises pour transferts de technologie et le fonctionnement des entreprises publiques: tout le code pour les infractions présumées commises par la Chine.

La chine est “dans une position très difficile,” à la suite de l’accord de l’UE, a dit Laurent Kudlow, directeur du Conseil Économique National, dans un dimanche apparition sur la chaîne CBS. “La chine est, je pense, d’être isolé.

Les gains acquis par les états-UNIS ont fait avec l’Europe, cependant, n’ont pas apaisé les échanges se battre avec Pékin. Les états-UNIS allègue que la Chine presses de sociétés des états-UNIS à la main sur des technologies et utilisations pratiques commerciales déloyales pour produire un énorme excédent commercial avec les états-UNIS

L’Atout de l’administration reste profondément divisés sur la meilleure façon de traiter avec les Chinois, et les deux principales factions se déplacent dans des directions différentes. Le commerce avec la chine, les faucons, dirigée par le Représentant au Commerce AMÉRICAIN Robert Lighthizer, à croire que la Chine va faire des concessions que si il se sent le poids de lourds tarifs, a déclaré fonctionnaires des états-UNIS. –WSJ

Washington a déjà frappé Pékin avec 25% de droits de douane sur $34 milliards de dollars d’importations de la chine, et pourrait imposer une autre somme de 16 milliards de dollars sur les marchandises dès mercredi. Après cela, Lighthizer est à la recherche pour augmenter de 10% les tarifs pour un autre 200 milliards de dollars d’importations de la chine – qui pourrait se traduire à l’ensemble des tarifs de $505 milliards de dollars.

Le commerce des colombes comme Mnuchin et Kudlow, cependant, ont été la recherche d’une solution qui ne comprennent pas massive des tarifs de l’inquiétude que ces sanctions, sur le dessus de Chinois de rétorsion tarifs sur plusieurs marchandises Américaines, pourrait entraver la croissance et le réservoir des marchés financiers.

Et la douleur se fait déjà sentir. Qualcomm semaine dernière était à saborder son accord pour l’achat de néerlandais fabricant de semi-conducteurs de NXP après que la Chine a refusé de greenlight l’affaire. Jours plus tôt, Mnuchin appelé Liu de lobby pour son approbation, rapporte le WSJ, cependant il ne croyait pas à l’appel s’est bien passé.

La décision a porté un coup à la Trompette de l’administration, qui a travaillé pour NOUS alléger les sanctions sur le géant des télécoms Chinois ZTE Corp – après avoir été accusé de violations des sanctions imposées à l’Iran et la Corée du Nord. Plusieurs responsables gouvernementaux et industriels supposé Trump ZTE efforts serait traduit en une action réciproque de la Chine sur le Qualcomm-NXP affaire.

Cela dit, la Chine est maintenant de plus en plus sceptique sur Mnuchin capacité à fournir un commerce, après que le Président d’Atout complètement écraser un Chinois offre d’achat de près de 70 milliards de dollars US de la ferme, de l’énergie et d’autres produits en juin – un mouvement de Pékin pensais peut-être aller un long chemin pour répondre à Trump, la demande d’un montant de 200 milliards de déficit commercial de réduction – Trump steamroll la proposition. “Les deux côtés juste de continuer à se parler les uns les autres”, a déclaré une personne familière avec les discussions.

Pékin semble être creuser dans une longue lutte, rapporte le Journal, après que le Président Xi Jinping a supervisé une réunion de haut niveau sur le mardi qui “a marqué un changement dans les priorités économiques en faveur de soutenir la croissance par des moyens tels que le contrôle de la dette.

La réunion a présenté un éventail de pro-mesures de croissance, tels que l’augmentation des dépenses de l’infrastructure et des facilités de crédit pour les banques et les entreprises.

Les officiels chinois ont également été pesée, à quelle distance appuyez sur la promis des représailles contre les etats-UNIS sur le commerce sans blesser les autres intérêts nationaux. Les mesures en cours de déploiement incluent la détention des licences pour les entreprises des états-UNIS, le fait de retarder l’approbation des fusions et acquisitions impliquant des entreprises des états-UNIS, et en intensiant les inspections de produits Américains au frontières de la Chine. –WSJ

Jusqu’à présent, la Chine a, hésité à pousser tellement fort que les entreprises américaines à quitter le pays – ce qui serait un immense coup de Pékin pour attirer les capitaux étrangers et de garder leurs ressortissants employés au cours d’une de plus en plus inquiétant, la contraction de l’économie. Pour apaiser les craintes, une déclaration diffusée à partir de la réunion de mardi lit “les droits légitimes des entreprises étrangères en Chine seront protégés.”

Le poste “Peu de Progrès” En Chine-etats-unis négociations Commerciales en Dépit de l’Espoir Matinée Rapport est apparu en premier sur le pétrole brut.de nouvelles.